Vos témoignages

PAS DE QUESTIONS DANS CETTE RUBRIQUE !

Bonjour à toutes et à tous,

Cette rubrique vous permet de partager votre expérience avec les intolérants au lactose. 

Il est nécessaire de vous inscrire/connecter pour pouvoir publier votre témoignage. Seuls votre prénom et votre pays seront visibles sur le site.

Nous vous remercions de ne pas poser vos questions dans cette rubrique. Si vous souhaitez recevoir des réponses ou lancer une discussion sur un sujet précis, utilisez le forum! Il est là pour cela!

Merci de votre collaboration et à bientôt!

Alexia - Paris

Je vis sans lait et ça me va

Il y a une vingtaine d'années, j'ai commencé à lire des informations à droite et à gauche sur les méfaits du lait. A l'époque, je ne me souviens pas avoir lu trop de choses sur l'intolérance au lactose, mais ce que j'en avais retenu était que le lait était un aliment très indigeste, très peu, voire pas du tout adapté à l'être humain...
J'avais sauté sur l'occasion pour arrêter le lait sous toutes ses formes (sauf yaourt et fromages), puisque déjà petite, il fallait me cajoler pour que j'en boive, avec une bonne dose de chocolat.
Et depuis, celà ne m'a jamais manqué !
Récemment, pour confirmer et expliquer mes réactions de toujours face au lait, j'ai lu qu'un Dr Américain (Dr D'Adamo), avait développé un régime alimentaire basé sur les groupes sanguins. (site explicatif www.bellevitalite.com). Il va jusqu'à dire que seuls les groupes B et AB peuvent supporter le lait, et plutôt écrémé ou 1/2 écrémé. Et moi je ne fais pas partie de ces 2 groupes... de toutes façons, s'il dit vrai, comme les groupes B et AB ne représentent que 12 à 15 % de la population, ça fait que 82 à 85% de la population mondiale s'en tire très mal avec le lait...
Quen pensez-vous ?
Danielle Gest - Nancy France

Régime sans lactose

C'est la premiere fois que je viens sur ce site et je voudrais apporter mon témoignage. Je souffre depuis l'enfance de maux de ventre et de ballonnements. Il semblerait que l'intolérance au lactose en soit à l'origine. Je commence donc ce jour un régime sans lactose. Le fait de voir sur ce site que je ne suis pas seule est très rassurante.
Alpern Gérard - 59 Marcq en Baroeul F

Spondylarthrite ankylosante

En 1989 à 40 ans j'ai commencé à souffrir du dos et ne pouvais plus me baisser. D'après de nombreuses personnes de mon entourage, des osthéopathes des médecins, des spécialistes, on a émis l'idée que c'était psychologique. Mais moi je savais que depuis longtemps j'étais constamment fatigué, nerveux et surtout j'avais des douleurs d'intestins pas possibles. A 50 ans on diagnostiqua enfin une maladie auto immune (la spondylarthrite ankylosante, avec une espérance de "chaise roulante" à 2 ans des douleurs insupportables, des difficultés à dormir, des intestins en compote(s). Et j'ai lu le livre du regretté Dr Seignalet: l'alimentation ou la 3eme médecine. Depuis mon régime sans lait (5ans bientôt, je vis presque normalement, car on ne peut éviter les pièges de l'alimentation..non déclarée.(biscuits peau de saucisson aulait etc etc). Maintenant? ça va je vis moins fatigué, plus cool avec moins de cholesterol de trigycérides. Bien à vous
Liliane - Fribourg, Suisse

Une nouvelle vie...

J'ai trente ans et depuis l'été 2002, je connais le diagnostic: intolérance au lactose. Mes souffrances ont débuté quand j'étais à l'école primaire. Mes parents minimisaient mes diarrhés et maux de ventre en disant que j'étais trop nerveuse. Le médecin que je consultais depuis des années ne trouvait rien. D'année en année, les troubles empiraient. Finalement, j'ai décidé de changer de médecin. Heureusement, car mon nouveau médecin - après un test adéquat - a trouvé la cause de mes troubles digestifs. D'abord, j'étais très contente de connaître enfin le diagnostic, mais par la suite, je me demandais: Que puis-je encore manger?! J'ai complètement adapté mon alimentation à la nouvelle situation. Les produits délactosés facilitent beaucoup les choses. Tout va bien, je revis!
Yves - Dijon, France

Le chemin était long

Depuis toujours, j'ai eu des problèmes digestifs: diarrhée, crampes abdominales, ballonnements...Ma mère m'a souvent traîné chez les médecins, mais on n'a jamais su diagnostiquer l'origine de mes maux. Finalement, on a expliqué la cause de mes symptômes par la nervosité. Je n'osais presque plus sortir de chez moi en raison des crises de diarrhée. Mon entourage se montrait peu compréhensif. Personne n'a imaginé qu'il pouvait y avoir un lien avec l'alimentation. A 17 ans, j'ai commencé une thérapie chez un psy pour essayer de combattre mes angoisses...Il y a seulement sept mois que l'intolérance au lactose a été diagnostiquée. J'ai maintenant 23 ans, je me nourris presque sans lactose, pour les repas au restaurant je prends des comprimés de lactase et je me porte très, très bien!!