Vos témoignages

PAS DE QUESTIONS DANS CETTE RUBRIQUE !

Bonjour à toutes et à tous,

Cette rubrique vous permet de partager votre expérience avec les intolérants au lactose. 

Il est nécessaire de vous inscrire/connecter pour pouvoir publier votre témoignage. Seuls votre prénom et votre pays seront visibles sur le site.

Nous vous remercions de ne pas poser vos questions dans cette rubrique. Si vous souhaitez recevoir des réponses ou lancer une discussion sur un sujet précis, utilisez le forum! Il est là pour cela!

Merci de votre collaboration et à bientôt!

Anne - France

Intolérance et migraines

Bonjour,
Ce message pour témoigner de mon cas. Depuis le plus jeune âge je souffrais de céphalées et de crise de migraine. Toute la journée je prenais des médicaments, je luttais chaque jour pour travailler avec ce mal qui me prenait beaucoup d'énergie. Les gens autour de moi avait l'impression que je me plaignais toujours pour rien.
Un jour un médecin acupuncteur m'a dit que j'étais intolérante au lactose. Il m'a aussi dit qu'un tout petit peu de lactose agissait sur moi comme du poison pour mon corps et qu'il y en avait partout.
J'ai quand même décidé de sauter le pas, et d'enlever tout lactose de mon alimentation.
Aujourd'hui ma vie a changé, je ne suis plus obligée de me détruire en prenant divers médicaments (contenant du lactose d'ailleurs). Les quelques rares maux de tête que j'ai partent très facilement.
Ce mal n'est plus quotidien.
En revanche, au moindre écart, c'est de nouveau des maux de tête qui reviennent pendant une semaine et des migraines parfois très fortes.
Le plus difficile est de se priver bien-entendu, mais d'oser dire que je suis intolérante quand je suis invitée chez quelqu'un. Je trouve cela très désagréable, d'autant plus que les gens me demandent toujours "mais tu as déjà fait des test?"... j'ai l'impression que la plupart ne croit pas vraiment en cette intolérance.
Bon courage à tout :)
Jérôme - France

Dépistage

Bonjour,
Quand je lis les publications, le problème que tout le monde rencontre, c'est le diagnostic chez les médecins.
J'ai passé par mon généraliste, puis un gastro-entérologue, coloscopie, prise de sang, analyse des selles, la totale.
C'est moi qui a trouvé l'origine de mes maux, diarrhée, fatigue voir épuisement, légèrement dépressif, l’intolérance au lactose.
ça à commencé à 50 ans pendant plus d'une année et depuis que je consomme le moins possible de produit laitier, je revis.
Hervé - France

Malade ? non ...

Bonjour à tous.

Intolérant au lactose depuis plus de 15 ans, je n'ai découvert mon intolérance seulement depuis 8 ans.
Avant cetee découverte, je vivais avec mes douleurs et soucis quotidiens en pensant que cela allait passer puis me disant que je n'étais pas normal... A un moment on s'exclut soi-même vis à vis des autres par peur de vivre nos désagréments face aux autres.
C'est alors que je me suis dit qu'il fallait faire quelque chose et je suis aller voir un médecin qui après quelques tests de base a décrété que c'était un souci de stress et que tout ira mieux lorsque je serai à la retraite !!! J'étais pour lui stressé et à part prendre dans anti-dépresseurs il n'y avait rien d'autre à faire.
Là j'ai envie d'écrire quel c... !
J'ai mal vécu ce diagnostic et depuis j'ai beaucoup de mal avec les médecins en général et les généralistes en particulier :-o
C'est quelques années plus tard en allant au boulot et me retrouvant malade au point de passer une grande partie de ma matinée enfermé aux toilettes que je me suis dit qu'il fallait agir. J'ai analysé tout ce que j'avais mangé les 2-3 jours précédent et me suis rendu compte que je mangeais beaucoup de produits à base de lait. Je suis rentré chez moi et ai dit à ma femme : j'arrête le lait ! Elle s'est dit encore un caprice (car j'arrêtais des trucs régulièrement pensant que c'était tel ou tel aliment qui était à l'origine de mes soucis).
Au bout de quelques jours tout allait mieux mais sans être magique non plus, c'est au bout de 3 semaines que j'ai ressenti un bien être que je n'avais pas connu depuis des années :-)
J'ai donc décidé alors de reprendre du lait pour validé mon intolérance et au bout de 48 heures je me suis retrouvé à nouveau mal voire très mal.
Depuis j'exclu les produits laitiers. Au début c'est difficile, on fait des erreurs (pourquoi du lactose dans la charcuterie ? on ne pense pas au lactose dans les médicaments, ...)
Mais aujourd'hui je le vis bien :-) Ce sont les autres plutot qui le vivent mal car je ne peux pas manger comme eux et des fois j'ai l'impression que cela les gène ou les dérange comme si ils pensaient que je fais des caprices. Mais peu m'importe l'opinion des autres, aujourd'hui je suis bien avec mon système digestif et c'est tout ce qui compte !!!
Francoise - Belgique

Patisserie sans lacose

eureka mon boulanger me fait des patisserie sans lactose ainsi que des cougnous
moi je vous renseignerai
Anne - France

Difficile à diagnostiquer

Mon fils Rémy a maintenant 17 ans.
Quand il est né, j'ai voulu l'allaiter comme son frère et sa soeur. Après et même quelques fois pendant les tétées, il se tordait de douleur et hurlait.
Il pesait 4 kg à la naissance mais n'en faisait plus que 3.2 après 1 mois de vie. Nous avons donc stoppé l'allaitement et avons essayé beaucoup d'alternatives : lait de soja par exemple qu'il n'a même pas voulu avaler!!! Le pédiatre m'a alors conseillé d'essayer un lait maternel délactosé et là le miracle a eu lieu : plus de crises et il a recommencé à grossir. Par contre ce lait est très cher et nous partions en vacances avec une grosse provision commandé à la pharmacie.
Renseignements pris auprès de ma mère, j'ai eu le même problème bébé et ai été hospitalisée plusieurs fois. Aujourd'hui, je ne bois pas du tout de lait même l'odeur me répulse. Quant à Rémy, il boit toujours le lait délactosé et mange très peu de produits laitiers.