Vos témoignages

PAS DE QUESTIONS DANS CETTE RUBRIQUE !

Bonjour à toutes et à tous,

Cette rubrique vous permet de partager votre expérience avec les intolérants au lactose. 

Il est nécessaire de vous inscrire/connecter pour pouvoir publier votre témoignage. Seuls votre prénom et votre pays seront visibles sur le site.

Nous vous remercions de ne pas poser vos questions dans cette rubrique. Si vous souhaitez recevoir des réponses ou lancer une discussion sur un sujet précis, utilisez le forum! Il est là pour cela!

Merci de votre collaboration et à bientôt!

Brigitte - France

Intolerance lactose et medecament

Cela fait bientôt deux ans que la toux diurne et nocturne, glaire, difficulté respiratoire, ballonnements, douleurs gastriques persistent : le médecin m'a dit que je présente une intolérance au lactose et malgré que j'ai supprimé le lait et ses dérivés ( laitages, fromages, crème, yaourts etc... la liste est longue car du lactose on en trouve dans les boudins blancs, les chipolatas, saucisses de Strasbourg, certains saucissons, etc... ) J'ai fait diverses rechutes à cause : du pain et oui du pain car si vous n'achetez pas des baguettes Tradition certains pains chez le boulanger ( je ne parle même pas des pains industriels ) contiennent de l'acide lactique...et j'affirme que les rechutes à cause du lactose dans le pain ça existent. A présent je souhaite aborder la présence du lactose dans les médicaments : j'affirme que même si les doses sont infimes de nombreux médicaments contiennent du lactose attention tous les médicaments homéopathiques du laboratoire BOIRON contiennent 20 % de lactose OPTER pour homéopathie du laboratoire GIPHAR. Attention du lactose vous en trouverez par exemple dans l'ultra levure et dans de nombreux médicaments qui se présentent sous forme de gélules...J'affirme qu'un médicament qui présente du lactose même si présence infime peut rendre très malade : toux, difficulté respiratoire, glaire, ventre gonflé, ballonnement douleur estomac... Qui peut confirmer que des médicaments présentant du lactose l'ont rendu malade car quand j'en ai parlé à mon médecin celui ci reste septique quand je lui ai dit qu'à cause de 3 médicaments aient présenté les mêmes signes qu'avec des aliments présentant du lactose. ATTENTION lait Lactel SANS LACTOSE c'est mensonger ce lait contient du lactose dans lequel il a été rajouté une enzyme la lactase ( méfiance car il peut y avoir des traces de lactose et on peut être très malade )... Ne pas hésiter à me contacter, attends vos témoignages. Ecrivez moi sur ce site, merci pour vos témoignages.
Marjorie - France

Parcourt du combattant

mon fils de 4 ans souffre de mots de ventre depuis sa naissance. Au depart cetait de "banale" coliques dapres le medecin, puis plus il grandi plus il souffre. J'ai moi meme retiré les produits contenant du lactose(surtout les cremes, yaourt...) et depuis peu il a des douleurs horrible et de l'eczema meme aprés avoir mangé des gateaux. Nous avons donc retiré complètement le lactose et avons rendez vous avec un pediatre specialisé pour faire des tests. Cest hyper compliqué pour la cantine qui refuse de donné des plats/desserts de substitution. Bref pour nous cest compliqué et pour les gens cest une banale intolérance et j'en fait trop en demandant à ce que mon fils ne mange pas de lactose
Xavier - France

Phlébite et lactose

Bonjour à tous,

J'ai découvert mon intolérance au lactose par le breathe test, réalisé au CHR de Lille. Après le test, diarrhée, maux de tête et grosse, grosse fatigue.
Je souffrais de maux de tête et de diarrhée, tous les WE et vacances quand je buvais du lait. le reste de la semaine je ne buvais pas de lait.
A la suite du Breathe test (15 jours après), je refais une phlébite.
Les cinq, six années avant le test j'ai fait 5 phlébites et une embolie pulmonaire.
J'ai parlé à mon médecin et à un professeur spécialiste au CHR, en leur demandant si il pouvait avoir une corrélation entre le test (qui consiste à boire du lactose) et la phlébite ?
Ils m'ont dit qu'il était probable que associé à une inflammation de bas grade et la prise de lactose qu'un dépôt se forme sur une lésion d'une veine. La phlébite avait lieu toujours au même endroit.
A l'encontre d'un traitement fluidifiant (xarelto) que l'on voulait me donné à vie, j'ai préféré faire une régime alimentaire. En faisant attention à ce que je mangais (j'ai fortement diminuer le lactose et le gluten)
Et depuis maintenant 2 ans plus de phlébite.
Le lactose non assimilé combiné à un intestin poreux (cause du gluten) passe dans le sang et forme un dépôt sur une lésion de la vaine. incroyable phénomène en chaine !
"Que ton aliment soit ta seule médecine" Hyppocrate.
Anne - France

Intolérance et migraines

Bonjour,
Ce message pour témoigner de mon cas. Depuis le plus jeune âge je souffrais de céphalées et de crise de migraine. Toute la journée je prenais des médicaments, je luttais chaque jour pour travailler avec ce mal qui me prenait beaucoup d'énergie. Les gens autour de moi avait l'impression que je me plaignais toujours pour rien.
Un jour un médecin acupuncteur m'a dit que j'étais intolérante au lactose. Il m'a aussi dit qu'un tout petit peu de lactose agissait sur moi comme du poison pour mon corps et qu'il y en avait partout.
J'ai quand même décidé de sauter le pas, et d'enlever tout lactose de mon alimentation.
Aujourd'hui ma vie a changé, je ne suis plus obligée de me détruire en prenant divers médicaments (contenant du lactose d'ailleurs). Les quelques rares maux de tête que j'ai partent très facilement.
Ce mal n'est plus quotidien.
En revanche, au moindre écart, c'est de nouveau des maux de tête qui reviennent pendant une semaine et des migraines parfois très fortes.
Le plus difficile est de se priver bien-entendu, mais d'oser dire que je suis intolérante quand je suis invitée chez quelqu'un. Je trouve cela très désagréable, d'autant plus que les gens me demandent toujours "mais tu as déjà fait des test?"... j'ai l'impression que la plupart ne croit pas vraiment en cette intolérance.
Bon courage à tout :)
Jérôme - France

Dépistage

Bonjour,
Quand je lis les publications, le problème que tout le monde rencontre, c'est le diagnostic chez les médecins.
J'ai passé par mon généraliste, puis un gastro-entérologue, coloscopie, prise de sang, analyse des selles, la totale.
C'est moi qui a trouvé l'origine de mes maux, diarrhée, fatigue voir épuisement, légèrement dépressif, l’intolérance au lactose.
ça à commencé à 50 ans pendant plus d'une année et depuis que je consomme le moins possible de produit laitier, je revis.