Forum détail

aline - france
[4]
03/01/2012 15:32:24

certains intolerant au lactose peuvent tolerer une certaine quantité de lactose, pouvez vous me dire comment ça se passe pour vous , que tolerez vous sur la journée ? et au contraire il y a t il des aliments qui ne passent pas du tout ?? merci de votre reponse

Patrick - Suisse
05/07/2012 17:56:08
Pour moi, tout ce qui est crème provoque une crise immédiate. Crème fouettée et sauce riche en crème surtout.

Je remarque toutefois qu'au fil des heures, la fatigue aidant, je deviens plus sensible.
Je tolère parfois des choses au repas de midi qui me rendent malade le soir. Mais pour le reste, comme beaucoup, il n'y a pas vraiment de cohérence dans les crises.
aline - france
05/01/2012 15:57:05
merci bcp pierre yves, oui c'est pour mon fils, et c'est une bonne idée le carnet !! a tester !! merci encore
Pierre-Yves - St Claude
04/01/2012 21:09:35
Je m'aperçois que vos questions doivent en fait cooncerner votre bambin de 18 mois.
Dans ce cas, lui donner de la lactase est déconseillé.
Mais il a un organisme en pleine évolution, et il n'est pas du tout impossible qu'il redevienne un jour tolérant au lactose.
Un truc, un peu fastidieux mais efficace: achetez un petit carnet; sur la page de gauche, notez strictement tout ce que vous lui donnez à manger (avec les quantités et l'heure); sur la page de droite, ses réactions (y compris rougeurs, démangeaisons, toussotements...).
Au bout de quelques jours, vous verrez apparaître des corrélations qui ne vous sautaient pas aux yeux jusque là. Vous pourrez ainsi plus facilement déterminer ses niveaux de tolérance, et adapter ainsi sa nourriture.
Allez, Aline, on y croit! Il veut vivre, ce petit!
Pierre-Yves - St Claude
04/01/2012 19:58:22
Ouh! C'est extrêmement variable selon chaque individu, l'heure de la journée, l'état de fatigue, comment l'intestin est plein...
Pour vous dire, certains jours je peux manger du camembert sans problème, d'autres je ne peux même pas mettre une noix de beurre (pourtant, il n'y a pas beaucoup de lactose dans le beurre) sur une tartine!
Si je viens de boire beaucoup, je suis également plus sensible; comme si le liquide diluait le peu de lactase que j'ai.
En fait, on garde toujours une petite production de lactase. Toute l'astuce est de savoir combien. Une fois que cette quantité de lactase est épuisée, eh bien on tombe en crise... Il n'y a que sa propre expérience qui permet de connaître les limites.
Un conseil: au début, faites vos tests un jour où vous ne serez pas obligée de sortir ou d'aller travailler. Et si vous avez de la lactase synthétique sous la main, pour le cas où ça irait vraiment mal, c'est encore mieux.
Bon courage!