Forum détail

Marie - France
[2]
10/06/2014 23:18:27

Bonsoir, Diagnostiquée il y a peu de temps, j'ai supprimé tous les produits laitiers de mon alimentation. Je me demande si je ne risque pas de manquer de calcium. Comment faites-vous? Des aliments particuliers à privilégier? Merci de votre aide et bonne soirée!

Pierre-yves - France
08/07/2014 21:55:50
Dans un premier temps, supprimer tous les produits laitiers est la solution pour laisser à l'organisme le temps de se refaire. A plus long terme, on peut se poser la question de l'apport en calcium.
Nos organismes d'Européens du nord se sont développés depuis des siècles grâce aux produits laitiers. Cela veut dire que notre corps sait parfaitement utiliser le calcium apporté par le lait. Si cette source de calcium habituelle disparaît, il est en situation de stress. Il va donc tout faire pour en trouver ailleurs. Il y a en effet d'autres sources de calcium, comme le précise Morgane, mais ce calcium là est plus difficile à utiliser. Autant l'organisme d'un jeune enfant va très rapidement s'adapter, autant un organisme plus âgé aura du mal. Ainsi, après des années d'abstinence totale, je me suis retrouvé avec des problèmes de rythme cardiaque; problèmes qui ont disparu depuis que je remange un peu de fromage.
30 grammes par repas d'un fromage pauvre en lactose (gruyère, comté, parmesan) permet de rassurer l'organisme qui retrouve son calcium habituel; pour la soif, rechercher les eaux minérales riches en calcium (la composition est toujours indiquée sur l'étiquette); et pourquoi pas une bonne glace de temps en temps... avec un petit comprimé de lactase, bien sûr!
Morgane - Suisse
27/06/2014 23:08:41
Vous trouverez du calcium dans certains légumes (épinards, broccoli, cresson, fenouil etc.), dans les figues séchées et certaines eaux minérales. Parmi les 'laits' végétaux, il y en a qui sont enrichis en calcium. En plus, vous pouvez consommer des produits laitiers délactosés (lait, yaourts) ainsi que des fromages à pâte dure qui ne contiennent presque plus de lactose. Evidemment, c'est à vous de trouver ce que vous supportez le mieux.