Participer à cette discussion

Veuillez remplir tous les champs correctement.

Publier

Message publication *
Saisissez le code *
Isabelle - Brest France
[1]
00/00/0000 00:00:00

J'ai une rectite chronique depuis 2003, je suis intolérante au lactose depuis; sûrement avant aussi mais là les symptomes se sont aggravés; maintenant, je ne tolère aucun aliment en contenant, j'ai fait plusieurs expériences et c'est une évidence! Après absorption de chocolat au lait ou de biscuit, je me réveille vers 4-5 heures du matin avec des gaz, des ballonements qui me donne mal au dos, des maux de tête et des vertiges et je suis dans "le gaz" toute la journée! Mais je vois que je ne suis pas la seule, grâce à votre site je vois au moins que je ne délire pas! Merci.

Gérard - Belgique
00/00/0000 00:00:00
En effet Isabelle, on pourrait croire que c'est du délire.
Je suis prudent maintenant avec tous les aliments et médicaments (même homéopathiques) qui contiennent du lactose. Je pourrais donc écrire à l'imparfait mais il m'arrive encore d'être piégé.
Comme vous, j'ai des ballonements, des gaz, je suis réveillé la nuit ( entre 2 et 4 h.) avec des douleurs dorsales ( 7,8 ou 9ème dorsale), ce mal s'étend vers l'omoplate droite et remonte jusque dans la nuque (toujours à droite). Ce phénomène bloque réellement mes dorsales et mes cervicales, ce qui m'amène chez l'ostéopahe de temps en temps. Comme vous je me trouve dans "le gaz" le lendemain avec perte d'équilibre due au blocage des cervicales. J'ai parfois eu l'impression que ma tension était en baisse.
Quand on explique ces symptômes, même les médecins ont un sourire en coin qui risque d'en déprimer plus qu'un.
Malheureusement donc pour vous, bienvenue au club des intolérants au lactose souvent incompris.
J'ai essayé aussi les gelules de lactase, mais elles ne me donnent pas entièrement satisfaction. C'est cependant mieux que rien. Alors, c'est parfois la galère surtout lors d'une invitation où je suis obligé d'expliquer "mon cas"!!
Je suis cependant content d'avoir trouvé moi-même cette intolérance au lactose car j'aurais sans doute dû passer des tas d'examens inutiles avec des semaines ou des mois d'incertitudes.
Ce site est très intéressant aussi parce qu'enfin on ne sent plus seul avec "ses misères". Il nous fournit plein d'informations aussi sur les aliments de substitution.
Je continue à réfléchir à mon problème car je crois que le foie et la vésicule, dans mon cas, ne jouent pas très bien leurs rôles. Je précise que je n'ai aucune allergie au lait.