Le lait dangereux pour les ovaires

Consommer beaucoup de lait augmenterait nettement le risque de cancer des ovaires. C’est ce qui ressort de l’étude du Dr Susanna Larrson de l’Institut Karolinska de Stockholm publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition. Plus de 60 000 femmes âgées de 38 à 76 ans ont été suivies pour l’occasion. Pendant plus de 13 ans, elles ont répondu à des questionnaires et leur état de santé a été étudié à la loupe. Sur cette longue période, 266 ont développé un cancer des ovaires (dont 125 un cancer ovarien épithéliale séreux). Il existe trois types de cancer des ovaires. Le cancer ovarien épithéliale séreux est le plus fréquent. Il existe également des tumeurs des cellules germinales et des tumeurs du stroma. Ces trois cancers sont différents car ils n’attaquent pas, au début en tout cas, les mêmes parties de l’ovaire. Le premier apparaît dans l’enveloppe externe, le second dans les cellules de l’ovule et le troisième à l’intérieur de l’organe reproducteur. Le cancer peut toucher une des deux ovaires ou les deux. Les chercheurs ont montré que les femmes qui consomment plus de quatre produits laitiers par jour ont, par rapport à celles qui en mangent moins de deux, un risque deux fois supérieur de cancer séreux des ovaires. Le lait est le produit qui a apparemment la plus grande influence sur ce type de cancer. Cependant, aucune association n’a été trouvée entre les produits laitiers et les autres types de cancer ovarien. Ce serait le lactose, sucre du lait, qui serait responsable de cet effet sur les ovaires. D’autres études ont déjà montré sur l’animal que ce glucide,qui se transforme dans l’organisme en galactose, attaque les ovocytes, cellules reproductrices des ovaires.