La mystérieuse maladie de Darwin

Après le retour en octobre 1836 de l'expédition avec le navire de recherche britannique "Beagle", rien ne va plus pour Charles Darwin. Pendant quarante ans, il est malade : vomissements, douleurs abdominales, maux de tête, accès de fatigue, problèmes cutanés et dépression. Vingt médecins ne parviennent pas à la soigner. De nombreuses théories - organiques ou psychosomatiques - ont été formulées pour expliquer la mystérieuse maladie de Darwin : empoisonnement à l'arsenic, maladie de Chagas, allergies multiples, hypochondrie. Dans le « Postgraduate Medical Journal » les Britanniques Anthony Campbell et Stephanie Matthews avancent une nouvelle hypothèse. Ils montrent que les symptômes de Darwin cadrent avec une intolérance au lactose. Vomissements et problèmes intestinaux apparaissaient de deux à trois heures après les repas,le temps nécessaire au lactose pour atteindre le côlon; l'histoire familiale suggère une prédisposition. Darwin se met à aller mieux lorsque, par hasard, il arrête de consommer du lait et de la crème. Source: Postgraduate Medical Journal 2005;81:248-251. http://pmj.bmjjournals.com/ et Le Quotidien du Médecin, 27 avril 2005